Javascript is required to view this map.

Toulouse d'Été

festivals

UN P'TIT TOUR EN MUSIQUES !

Toulouse d’été a toujours eu à cœur de faire partager la musique au plus grand nombre. A travers une programmation volontairement plurielle mêlant allégrement le classique, le jazz, la chanson, le rock, les musiques du monde voire l’électro, le Festival ne cherche-t-il pas à provoquer la curiosité du spectateur, de tous les spectateurs ?

A côté des concerts du soir, proposés à des tarifs très attractifs, Toulouse d’été vous convie à des rendez-vous gratuits, avec les Pauses d’été, invente des formes insolites, en gare, dans les musées, dans le métro, autour du riche patrimoine des fontaines… Et toujours la même ambition : offrir un regard nouveau sur la musique, sans hiérarchie, une approche plus directe, instantanée, à travers des propositions décalées mais toujours exigeantes. 

Le Festival fait ici la démonstration de sa volonté d’ouverture auprès des nouveaux publics, des publics empêchés, éloignés... Il collabore avec les Hôpitaux de Toulouse, réalisant des concerts au chevet ou en plein air. En 2010, en partenariat avec le Service pénitentiaire d’insertion et de probation, il a fait le pari de proposer aux artistes de partager leur amour de la musique avec le public des prisons de Seysses et de Muret. En 2011, en lien avec la Halte santé, il a ouvert ses concerts aux sans-abri avec un travail de médiation culturelle et a conçu une programmation spécifique en direction des maisons de retraites de la Ville. 

Ces actions se sont construites au fil du temps avec des partenaires clés qui ont su relayer nos propositions, les enrichir. 

Cette année, la Ville a souhaité conforter une étape supplémentaire, déjà engagée depuis deux saisons, en direction du jeune public… Les passerelles se multiplient avec le Centre Alban Minville et nouveaux partenariats avec les centres de loisirs sous formes de stage et de sensibilisation. 

Alors Un p’tit tour en musiques… pour retrouver ce qui fait la richesse et la créativité de la scène toulousaine… Place aux artistes et bon festival.

Vincentella de Comarmond

Adjointe au Maire

UN P'TIT TOUR EN MUSIQUES !

Pour sa neuvième édition, le Festival Toulouse d’été embrase la Ville et s’égaye des berges de la Garonne au Cloître des Jacobins, de Saint-Pierre des Cuisines à la Cathédrale Saint-Étienne, sans oublier des endroits plus insolites, la gare, le métro, les fontaines, les bistrots, voire les salles obscures et même un after… Et tous les genres sont à la fête, à la portée de vos envies et de votre curiosité. 

Versant classique, on plonge au cœur de la musique française en compagnie de jeunes lauréats de concours internationaux, tous issus du Conservatoire de Toulouse, on ose la « criée » face à l’Orchestre de chambre et l’on célèbre l’anniversaire Debussy avec l’intégrale de son œuvre pour piano, interprétée par Philippe Cassard en une seule journée. 

Premier fil rouge du festival : la voix. Joël Suhubiette, à la tête de l’Orchestre du Capitole et des Éléments, dirige le très émouvant Requiem de Gabriel Fauré. L’Yriade nous convie aux fastes baroques de Monteverdi, en écho à l’exposition consacrée à l’école du Caravage au Musée des Augustins. Et la plus que prometteuse Karine Deshayes fait éclater les feux d’artifices belcantistes pour un récital entièrement consacré à Rossini. 

Versant musique du monde, c’est la guitare qui, cette fois-ci, sert de fil rouge. Flamenco pour les retrouvailles d’un trio d’exception, Serge Lopez, Bernardo Sandoval et Kiko Ruiz ; jazz manouche, face à face de Stochelo Rosenberg et du violoniste Thomas Kretzschmar ; tango entre tradition et modernité avec Ciro Perez et Vidal Rojas. 

La garde montante toulousaine n’est pas en reste : le rock met à l’honneur La Seconde méthode, sélection Midi-Pyrénées du Printemps de Bourges, et la chanson braque ses projecteurs sur une nouvelle création confiée à Chouf et à Manu Galure. Avec le détonnant big band Initiative H de David Haudrechy et l’Orchestre en Or de Camille Secheppet, honneur aux cuivres et aux anches. 

Échanges européens avec l’invitation d’une région du sud de l’Italie, les Pouilles, pour aller à la rencontre de ses traditions, de ses musiciens et de son esprit créatif à travers deux cartes blanches : la première confiée au plus Toulousain des Apuliens, Daniele de Michele, alias Don Pasta, la seconde aux jazzmen Émile Parisien et Sylvain Darrifourcq, sans oublier le DJ, Nicolas Conte. 

Et comme Toulouse d’été aime les insolites… Laissez-vous surprendre par ce curieux personnage qui ouvre la route, pointe du doigt : elle vous accompagnera vers l’Orchestre de Chaussures du plasticien Arno Fabre à la Gare Matabiau, déambulera au beau milieu des fontaines sonores, s’assiéra à vos côtés dans une rame de métro ou vous conviera à une visite baroque, sur instruments baroques dans une exposition baroque… 

Et puis, pour finir en beauté, comme tout commence et tout finit à Toulouse face au fleuve, Jean-François Zygel dialoguera avec l’eau en concert de clôture. 

La scène toulousaine est au rendez-vous, prête à vous faire partager son enthousiasme, ses rencontres, sa vitalité et ses nouvelles créations. Alors tous en selle et laissez-vous séduire par ce p’tit tour en musiques !

Alain Lacroix

Directeur du festival